Maison CFC

Marolles. La Cour des chats

Rencontres du samedi I Nouveau livre

Reporté
à la Maison CFC, à 12 h
Entrée libre

Une rencontre avec Véronique Bergen, écrivain, philosophe, poète

Entretien mené par Muriel Verhaegen, CFC-Éditions

 

« Quartier en marge et de la marge… Les Marolles se placent sous le signe d’Hermès, dieu entre autres des petites gens. Le tracé de ses rues, l’architecture de ses maisons, l’esprit de ses habitants se singularisent par les bifurcations, la fantaisie. […] Les Marolles offrent le corps d’un grand blessé mais surtout celui d’un grand vivant. De tout temps, l’enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c’est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l’ordre, discipliner le chaos, dompter l’anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. »