Maison CFC
© gleamoflightpress
© gleamoflightpress

Journée Marguerite Yourcenar. Partie 2

"L’Intelligence du bien" de Jeanne de Vietinghoff : un modèle

28/11/2020
À la Maison CFC à 12h15
PAF: 5€ (pour la journée)

Une conversation entre Michèle Goslar et Sara Dombret

Jeanne de Vietinghoff est née en 1875 à Schaerbeek. À l’adolescence, elle se lie d’amitié avec Fernande de Cartier de Marchienne, la future mère de Marguerite Yourcenar. Très proches, les deux amies se seraient promis, telle une prémonition, de veiller mutuellement sur leurs enfants si un malheur devait arriver. Un an après le mariage de Jeanne, Fernande accouche à Bruxelles d’une petite fille : Marguerite. Onze jours plus tard, elle décède. Jeanne rejoint alors Michel  de Crayencour, le père de l’enfant, et celle-ci. Plus tard, elle vivra avec lui une relation amoureuse passionnée. Moraliste et mystique, elle écrit quatre essais et un roman. Malade, elle meurt à quarante-neuf ans. Elle fut pour Marguerite Yourcenar un modèle, un archétype dont elle semble avoir été aussi éprise que son père. Son œuvre est hantée par le souvenir de Jeanne.